Qui a dit que les séries animées étaient seulement pour les plus petits ? En grandissant, nous nous sommes rendu compte d’une chose : certaines références et certaines idéologies derrière nos épisodes favoris ne sont compréhensibles que par les adultes.

Souvenez-vous de ce jour, où pour la première fois, vous avez découvert South Park. Bien que vous en ayez entendu parler dans la cour de récréation, aux alentours de votre dixième anniversaire, vous ne pensiez pas du tout qu’il s’agissait en réalité d’un amas hilarant de situations rocambolesques et de gros mots. Et pourtant, depuis, vous n’avez jamais pu lâcher la série, malgré les nombreuses disputes avec vos parents sur le sujet.

La mort de Kenny, un classique pour beaucoup

Au fur et à mesure que le temps passait, nous n’avons jamais vraiment pu lâcher les séries animées. Malgré la trentaine qui arrive à grands pas (ou qui nous a déjà tourné le dos), nous continuons de passer quelques minutes de notre vie à visionner ces planches de couleurs défiler devant nos yeux ébahis. Et si le spectacle est parfois violent et souvent vulgaire, nous continuons de lui accorder toute l’importance qui lui est nécessaire. C’est aussi bon pour nous après tout.



Source link

happy wheels 2