Alors que militaires et policiers seront réquisitionnés pour l’Euro 2016, l’ancien numéro un de la police britannique juge sévèrement les mesures de sécurité instaurées par la France face aux potentielles attaques terroristes.

L’ancien responsable de Scotland Yard, Richard Walton a exprimé ses craintes face à l’organisation de la France pour assurer la sécurité de l’Euro 2016. Dans une interview pour la revue universitaire CTC Sentinelle, Cet ex-spécialiste de la lutte antiterroriste britannique affirme que la France mise trop sur la présence policière dans la rue.  Les cellules de renseignements sont selon lui bien trop négligées alors qu’elles devraient être en première ligne pour évaluer les risques d’attaques terroristes lors de grandes manifestations.

Lui qui fut en charge de la coordination nationale sur la sécurité olympique lors des J.O. de 2012 rappelle que la menace terroriste est plus présente pour l’Euro 2016 qu’elle ne l’a été pour n’importe quel autre évènement sportif de l’histoire.

 

Un homme arrêté en Ukraine suspecté d’attaque terroriste pour l’Euro

Un homme français a été arrêté en Ukraine vendredi. En sa possession un véritable arsenal d’armes, de munitions et d’explosifs a été découvert par les forces de l’ordre. Cet homme est suspecté d’avoir planifié plusieurs attaques visant l’Euro et ses rassemblements de fans. L’homme a été arrêté  alors qu’il tentait de passer en Pologne pour rejoindre la France.

 

Des mesures de sécurité sans précédent

Face à de telles menaces, la France et le Royaume-Uni ont pris des mesures sécuritaires sans précédent dans l’histoire de l’Euro de football. Police, gendarmerie, armée et agents de sécurité privés seront sollicités pendant cet évènement. 

La France souhaite limiter les risques de menace terroriste lors de rassemblements de masse. Toujours en état d’urgence, l’État souhaite faire cohabiter policiers et gendarmes dans les rues afin de dissuader toute attaque possible. À cet arsenal se joindront des agents de sécurité privés dans les fans zones, des chiens renifleurs, des tireurs d’élite ainsi que des escadrons anti-émeutes. La mer n’est pas oubliée puisque des navires militaires seront également réquisitionnés afin d’assurer des patrouilles le long des côtes.

De son côté la DGSI reste en alerte. Selon le journal Le Point, l’agence a contrôlé 82 profils fichés comme dangereux pour la sécurité de l’état sur les 3 500 employés de sociétés de sécurité privées plébiscitées pour encadrer l’Euro. Sa volonté est de limiter les risques de terrorismes infiltrés dans le personnel de sécurité déployé sur les grands événements de l’Euro 2016.

 

Un travail de coopération France / Royaume Uni

Du côté de l’Angleterre les forces de l’ordre seront également mobilisées dans les rues. Jon Williams, Intendant en charge de l’opération de maintien de l’ordre britannique, souhaite quant à lui évaluer les risques liés à chaque évènement et mettre en place la sécurité adaptée. Ainsi certains évènements jugés plus à risque verront leur sécurité renforcée

 



lien

happy wheels 2