Opérateur hôte de la Coupe du monde de la Fifa depuis 2002, Host Broadcast Services (HBS) était également de la partie pour l’Euro de foot, la compétition phare de l’UEFA… 

« Dans les années un peu creuses, les services que nous proposons à des tiers nous permettent de diminuer nos coûts fixes et de garder à bord une équipe très qualifiée », explique Francis Tellier, le président de HBS. Ainsi, comme lors des éditions 2008 et 2012 de l’Euro, l’opérateur avait en charge l’ensemble de l’ingénierie du Centre international de radio-télévision (en anglais, IBC), tant en ce qui concerne la partie construction que la partie broadcast.

Les aménagements intérieurs (plafonds, planchers, cloisons) ont été sous-traités à l’allemand Schmid Trockenbau (Munich), les réseaux d’énergie à Aggreko France et BTB Elec (Morangis) et la climatisation à Aggreko France encore et l’allemand Energy Rental Deutschland (Munich).

Ces différentes prestations concernaient aussi bien les salles techniques communes (nodal, espaces dédiés à la production et au contrôle qualité) que les espaces privatifs réservés par les détenteurs de droits. Ces derniers, pour une moitié, l’opérateur hôte et ses différents fournisseurs, pour l’autre, se sont partagés les quelque 17 000 mètres carrés de surfaces utiles.  

Quant à la partie broadcast, HBS a piloté la mise en place et l’exploitation de la Master Control Room (MCR) et du Commentary Switching Centre (CSC). Ces « nodaux » ont géré respectivement la commutation et le monitoring des circuits vidéo et audio internationaux, ainsi que les contributions privatives.

La MCR a ainsi réuni, pour l’essentiel, deux grilles de routage vidéo 576 x 1024 (Imagine IP3), une solution redondante Lawo VSM (Virtual Studio Manager) et des displays de contrôle Lenovo de 10 et 23 pouces, plus un système multi view réparti sur un ensemble de matrices vidéo Imagine HX, ainsi que des moniteurs audio Wohler AMP 2. L’ensemble des châssis a atteint une capacité de 1100 inputs et 2000 outputs.

Côté affichage, le mur d’écrans se composait de dix-huit displays LCD Barco LDX de 55 pouces. Des écrans Sony PVW-X300 de 30 pouces (pour la 4K) et Sony BVM-D14H5E de 14 pouces, ainsi que des displays LCD Panasonic BT-LH1700E de 17 pouces, ont complété le système de monitoring. Lequel, au total, a permis de superviser simultanément 310 sources HD (160 images multilatérales et 150 images unilatérales). 

D’autre part, les équipes de HBS ont disposé de magnétoscopes HDCam Sony HDW- 2000 et DVC Pro HD Panasonic AJ-HD1400 E pour les services de playout, d’appareils (SPG et oscilloscopes) Tektronix (WFM 8300 et 2300) pour les tests et mesures et de distributeurs amplificateurs de la série Imagine Selenio, ainsi que de décodeurs Dolby-E et encodeurs Dolby-D, fournis par Jünger Audio (C8000), pour les opérations de conversion des signaux audio et vidéo.

À côté de la MCR, à laquelle étaient affectés un responsable des opérations, un superviseur et cinq opérateurs, le local dédié à la gestion des circuits commentateurs (en anglais, CSC) était équipé d’une solution Lawo LCU/CU et d’une matrice de routage du même constructeur pour une distribution de l’audio sur réseau IP utilisant les nouveaux protocoles (Ravenna et AES 67). 

Entre autres installations communes, l’IBC abritait également trois cabines speak pour les commentaires et quatorze suites pour le craft editing (features et promos), plus treize postes de montage non-linéaire dans l’une des salles dédiées à la production.    

L’ingénierie broadcast incluait également l’équipement des salles dédiées au contrôle qualité et la totalité du câblage à l’intérieur de l’IBC. Pour les surfaces réservées à l’opérateur hôte et aux différents fournisseurs, 10 km de fibre et 46 km de câbles (25 km pour la vidéo, 15 km pour les datas, 6 km pour l’audio) ont ainsi été tirés. De leur côté, les espaces privatifs ont nécessité le déploiement de 12 km de fibre et 69 km de conducteurs divers pour les différentes essences (50 km pour la vidéo, 7 km pour les datas, 12 km pour l’audio).

Enfin, HBS a fourni la totalité des unités commentateurs sur les stades, et assuré leur déploiement et leur exploitation. Toutes étaient des consoles Lawo de la dernière génération. En moyenne, une trentaine de positions commentateurs par match du premier tour en étaient équipées.

Le Stade de France a accueilli quelque 85 équipes de commentateurs pour le match inaugural France-Roumanie et quelque 130 pour la finale. Dix positions en moyenne étaient munies de caméras (comcams), fournies par TV Skyline.



lien

happy wheels 2